Ville de la Madeleine

Les tribunes du mois d'octobre 2020

COVID-19 - PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE

Imposer le masque là où c’est nécessaire. C’est animé de cette approche responsable et pragmatique que Monsieur le Maire pris un arrêté municipal, le 8 septembre dernier, pour rendre obligatoire le port du masque ou d’une visière dans les rues les plus fréquentées de la ville où la distanciation physique est compliquée à respecter. L’engagement de la municipalité est total et protéiforme dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

COVID-19 - 2ÈME DISTRIBUTION DE MASQUES

Imposer le port du masque aux habitants en certains lieux, c’est aussi leur fournir les moyens de mettre en application cette mesure. C’est tout le sens de la deuxième distribution de masques lavables et réutilisables qui a été proposée par la municipalité aux Madeleinoises et aux Madeleinois. Même si la pénurie n’est plus celle d’il y a quelques mois et que les prix se sont stabilisés, l’achat de masques représente de fait un coût supplémentaire dans le budget de chacun. C’est aussi dans ce contexte que la municipalité a souhaité accomplir ce geste symbolique.

COVID-19 - RENTRÉE SCOLAIRE SEREINE

En partenariat avec l’Éducation Nationale, les directrices et directeurs d’écoles et les enseignants, la Ville de La Madeleine a largement œuvré pour que cette rentrée scolaire 2020 si particulière, se passe dans des conditions sanitaires optimales. Quotidiennement, tous les acteurs de la communauté éducative accomplissent désormais leurs missions dans un cadre contraignant, mais avec une volonté intacte de prendre soin des écoliers et de leur transmettre les savoirs qui les font grandir. Qu’ils en soient sincèrement remerciés.

COVID-19 ET VIVRE ENSEMBLE

Si le confinement a mis entre parenthèses notre « vivre ensemble », le déconfinement n’a pas permis de le rétablir intégralement. Et pour cause, aujourd’hui, le contexte sanitaire continue de peser fortement sur notre « vivre ensemble », et sur l’organisation des temps et des lieux dans lesquels il s’épanouit. Si la prudence et la vigilance restent naturellement de mise, c’est aussi le principe de responsabilité partagée entre la Ville, les citoyens et les associations qui doit nous permettre de continuer à vivre… ensemble.

BEAU SUCCÈS POPULAIRE DE LA GUINGUETTE

L’été se termine et avec lui l’épanouissement éphémère de la Guinguette, installée sur les bords de Deûle depuis début juillet. Cette première édition a été couronnée de succès avec une belle fréquentation constante et un public madeleinois qui ne s’est pas trompé en s’y donnant rendez-vous régulièrement. Recréer du lien social au sortir du confinement, redécouvrir et animer les bords de Deûle, tels étaient les objectifs principaux de cette initiative portée par la municipalité. Fort du succès rencontré, un second rendez-vous pourrait être pris, placé, une fois de plus, sous le signe de la convivialité, mais aussi moyennant quelques nécessaires adaptations pour améliorer la cohabitation avec le voisinage.

LA CHAUFFERIE HUET, AMBASSADRICE DU DESIGN

Depuis la mi-septembre, la Chaufferie Huet a fait son entrée dans le programme Lille Métropole Capitale Mondiale du Design en devenant l’une des cinq Maisons POC sous le thème de la Ville Collaborative. Quelle fierté pour ce nouvel équipement culturel qui parachève la réalisation du « carré magique culturel » madeleinois et quelle fierté aussi pour notre commune qui apporte ainsi sa pierre à la capitale mondiale du design. Nous sommes toutes et tous impatients de pouvoir nous approprier pleinement la Chaufferie Huet que ce soit dans le cadre du design ou dans celui des futures manifestations culturelles qui seront riches et nombreuses en ce lieu.

« La Madeleine que nous aimons »
Groupe des élus de la Majorité Municipale

La rentrée de septembre est déjà derrière nous et elle nous a démontré que le monde d’après n’était pas encore advenu. Après la période de confinement et la ville apaisée, nous avons retrouvé la ville bruyante, embouteillée et dangereuse. 

À la faveur du déconfinement, de nombreuses villes ont mis en place un « urbanisme tactique » privilégiant les déplacements piétons et cyclables pour éviter la promiscuité des transports en commun et la saturation des transports routiers motorisés. L’élargissement des voies cyclables pour absorber l’augmentation du nombre de cyclistes, l’élargissement des trottoirs afin de mieux répartir les piétons pour le respect des mesures de distanciation. La place laissée au piéton est d’ailleurs un vrai enjeu à l’heure où les files d’attente dans les commerces s’effectuent dorénavant sur les trottoirs et les espaces publics environnants. 

A la Madeleine, pas d’urbanisme tactique, pas d’aménagements spécifiques destinés à faciliter la mobilité douce. Certes, la municipalité a transformé des dizaines de rues en « vélorues » mais combien d'automobilistes ont vraiment compris qu'il s'agissait d'une rue transformée en piste cyclable où les voitures sont tolérées ? La municipalité aurait dû communiquer bien davantage. 

Aujourd’hui, notre ville propose des aménagements bien trop insécures pour nos cyclistes et piétons. Le stationnement sur trottoir est toléré, les sas vélos non respectés, les cheminements cyclables interrompus. Les personnes âgées, les parents ou personnes en fauteuil roulant ne peuvent vivre leurs déplacements en toute sécurité. Les files d’attente devant les écoles débordent sur les trottoirs avec des rues non coupées à la circulation. Quel parent laisserait son enfant aller seul à l’école à vélo dans La Madeleine ? Le nouveau décès d’un cycliste fauché aux portes de La Madeleine nous rappelle à quel point les cyclistes et les piétons sont fragiles.

Notre ville saura-t-elle être novatrice en matière de mobilités douces et d’urbanisme adapté à la crise sanitaire ? ou la cordonnière la plus mal chaussée de la Métropole ? Pour nous contacter : www.agir-avenir.org / contactatagenir-avenir [dot] org

« Agir pour l’avenir »